L'inspirateur

Jean-Baptiste Fouque  (1851 - 1926)

L'abbé Fouqe, disciple de Timon-David, rapidement nommé "le Saint Vincent de Paul Marseillais", dévoua sa vie aux plus humbles et en particulier aux enfants.

 Son zèle et sa charité face à la misère des pauvres le conduisirent à fonder une multitude d'oeuvres, en particulier

 - l'oeuvre de l'enfance délaissée (foyer des Saints Anges où il recueillait orphelins et handicapés, jusqu'à ne plus savoir où les mettre ! ),

 - l'école saint Thomas d'Aquin

 - un foyer d'accueil pour jeunes filles ,

 - un foyer pour handicapés à Montfavet (84),

 - l'hôpital saint Joseph, initialement hôpital militaire accueillant les blessés de 14 - 18, récupéré par l'abbé Fouque pour les soins aux plus démunis (aujourd'hui le 1er hôpital privé de France).

 Jean-Baptiste Fouque était un guide des âmes, suscitant de très nombreuses vocations, au cours de ses ministères entre Auriol et Marseille (église de la Palud).

 Cependant "il ne faut pas seulement admirer l'importance des oeuvres de l'abbé Fouque, mais pénétrer jusqu'à la pensée qui les a inspirées. On se trompe si on les met sur le compte de la bonté et de la simple compassion envers les misères humaines, c'est un principe surnaturel qui les a créées.    L'abbé Fouque était un mystique."       L'abbé Fouque  par Henry Bordeaux

                                  "Omnia possibilia sunt credenti."

"Tout est possible à celui qui croit." 

Devise de Jean-Baptiste Fouque